Piqûre d’hyménoptères : comment les éviter ou en guérir ?

Piqûre d’hyménoptères : comment les éviter ou en guérir ?

Près de la moitié des Français font l’expérience des piqûres d’hyménoptères pendant les vingt premières années de vie. Malgré cela, plusieurs personnes restent encore impuissantes face à la piqûre de ces insectes qui pourtant présentent de nombreux risques pour la santé humaine. Or, des solutions immédiates et simples existent et il est même possible d’éviter ses piqûres d’insectes. Si vous êtes curieux d’en apprendre davantage, lisez cet article.

Conduites à tenir pour éviter les piqûres d’hyménoptères

Comme le dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir. Et pour cette raison, il est toujours conseillé de faire le maximum possible pour éviter de se faire piquer par un insecte hyménoptère. Pour cela, il faut éviter de se promener à l’extérieur, plus encore dans les herbes, sans aucune protection aux pieds. Si vous apercevez un nid d’insectes (guêpes, abeilles, etc.), il est déconseillé de s’en approcher, ni même de penser à le détruire.

Sachez que la destruction de nids de guêpes ou autres types d’insectes du genre est réservée à des professionnels. Lorsque vous vous tenez dans un environnement favorable à ces insectes, il faut éviter l’utilisation des produits à forte senteur qui pourraient les attirer : parfum, déodorant, laque, etc.

S’il arrivait qu’un hyménoptère vole en vous tournant autour, il est primordial de garder votre calme, et surtout de ne pas réagir de façon vive. Autrement, l’insecte pourrait se sentir agressé et tenter alors de vous attaquer. Pour partir en campagne, priorisez des tenues claires, sans trop de couleurs vives.

Mesures à prendre en cas de piqûres

Puisque le risque zéro n’existe pas, il est bien possible que vous vous fassiez piquer par un hyménoptère malgré toutes les précautions qui auront été prises. Or il existe de nombreux risques liés aux piqûres de ces insectes. Il est donc essentiel de vite réagir en cas d’accident.

La conduite à tenir dépend de l’insecte qui a piqué, car tous ne sont pas venimeux. Si une abeille vous pique par exemple, elle dépose son dard et son venin sur la peau. Le traitement commencera alors par le retrait de ces corps étrangers. Il est possible de retirer le dard à l’aide d’un ongle ou d’un couteau. Mais il faut faire attention à ne pas exercer une pression sur la partie mordue qui abrite l’amas de venins.

Comme les venins sont des corps thermolabiles, c’est-à-dire qui ne résistent pas à la chaleur, il est possible de les détruire en appliquant un corps chauffé sur la morsure. Laissez la source de chaleur agir pendant un moment, puis mettez sur cette partie un corps froid pour atténuer la brûlure et la souffrance. Il est primordial de signaler que si la piqûre est au niveau de la main, il faudra retirer les anneaux, car la piqûre peut provoquer un gonflement des doigts.

Par la suite, il faut procéder au nettoiement de la plaie et y mettre des produits antiseptiques afin de la désinfecter. Si le blessé présente des signes d’allergie, il faut appeler un numéro d’urgence dans les plus brefs délais. Lors de l’attente de l’arrivée des secours, le blessé doit être mis en position Trendelenburg.

Articles similaires

Comment choisir son équipement professionnel de cuisine ?

Comment choisir son équipement professionnel de cuisine ?

Une fiche de poste complète pour le métier de commercial

Une fiche de poste complète pour le métier de commercial

Trouver facilement une agence de communication

Trouver facilement une agence de communication

Comment optimiser votre télétravail ?

Comment optimiser votre télétravail ?